Présidentielle : le pari gagné d’Emmanuel Macron

« Cela lui aura pris un an pour arriver et être le huitième président de la Vème République, c’est une performance dans un pays où la classe politique se régénère très peu, même si ce n’est pas encore gagné« , précise la responsable du service politique de France 2. « Jusqu’ici, il y avait une prime à l’usure et à l’âge, il fallait se présenter une fois, deux fois, il fallait ramer longtemps pour enfin avoir le droit d’être élu« , explique-t-elle.

Le succès d’un « sans parti »

« Beaucoup ironisaient il y a quelque temps sur le « sans parti », le nouveau Jean-Jacques Servan-Schreiber, le Lecanuet « new look », on a tout entendu (…) Aujourd’hui il est en tête sans s’être jamais présenté à aucune élection, il a 39 ans, c’était osé mais cela a marché« , analyse la journaliste, au lendemain du premier tour qui a placé en tête l’ancien ministre de l’Économie.


Présidentielle : la pari gagné d’Emmanuel Macron