La Guadeloupéenne Laura Flessel, nouvelle ministre des Sports

laura_flessel-588435[1]

C’est une arrivée pour le moins inattendue dans le gouvernement d’Edouard Philippe (même si La1ere.fr avait évoqué son nom depuis plusieurs jours). L’escrimeuse Laura Flessel a été nommée ce mercredi ministre des Sports, alors que pour ce poste d’autres noms circulaient dans le landerneau politique avant la composition définitive de l’équipe gouvernementale. La Guadeloupéenne se voit ainsi confier la responsabilité d’un ministère de plein exercice, alors que les sports avaient été réduits à un simple secrétariat d’Etat durant le précédent quinquennat. Un secrétariat d’Etat qui fut d’ailleurs dirigé en son temps par un autre sportif guadeloupéen, le sprinteur Roger Bambuck, entre 1988 et 1991.

« La Guêpe »

Agée de 45 ans, née à Pointe-à-Pitre, Laura Flessel est une épéiste, et la plus décorée des escrimeuses françaises. Cinq fois médaillée olympique, dont deux médailles d’or en 1996 (individuel et en équipe), celle qui est surnommée « La Guêpe » du fait de sa dextérité à « piquer » ses adversaires a été aussi championne du monde à six reprises et une fois championne d’Europe.

Elle était jusqu’à présent plutôt impliquée dans la vie associative, comme ambassadrice de diverses campagnes caritatives internationales (Stand Up for African Mothers, Handicap International..), marraine de « Paris 2018 pour l’organisation des Xe GayGames » (en 2018) et fondatrice de Ti’Colibri, une association de promotion de l’escrime. Laura Flessel est aussi membre du Conseil économique, social et environnemental (CESE) et du Conseil national du sport.